Une rue belfortaine en hommage à Simone Veil

Le vendredi 14 juin 2019, la rue Simone-Veil a été inaugurée par Damien Meslot, Maire de Belfort, en présence de l’ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy et de son fils Pierre-François Veil.

Publié le

Lors de cette inauguration, la plaque de rue a été dévoilée, des collégiens de la classe à horaire aménagé théâtre du collège Châteaudun ont lu des extraits de ses mémoires.

Femme de valeur, de cœur et d’esprit, modèle de courage et figure de la Ve République, Simone Veil est une personnalité très populaire qui a marqué, à jamais, les Français.

La Ville de Belfort a souhaité entretenir le souvenir de cette grande dame en donnant son nom à une rue de la ville.

La rue Simone-Veil relie l’avenue Jean-Moulin à la rue de Marseille, dans le secteur de l’étang des Forges.

Née en 1927 à Nice, Simone Jacob est déportée à Auschwitz à l’âge de 16 ans et perd son père, son frère et sa mère. Rescapée avec ses sœurs Madeleine et Denise, elle épouse Antoine Veil en 1946, puis, après des études de droit et de science politique, entre dans la magistrature comme haut fonctionnaire en 1956.

En 1974, elle est nommée ministre de la Santé par le Président Valéry Giscard d’Estaing dans le gouvernement de Jacques Chirac, qui la charge de faire adopter la loi dépénalisant le recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), dite « loi Veil ». Elle apparait dès lors comme une icône de la lutte pour les droits des femmes en France.

Elle est la première Présidente du Parlement européen, de 1979 à 1982. De façon générale, elle est considérée comme l’une des promotrices de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne. Elle est élue à l’Académie française en 2008.

 

Le 30 juin 2017, Simone Veil nous quitte au terme d’un parcours de vie hors du commun, à l’âge de 89 ans.