Grand Belfort

Primaver : une nouvelle entreprise choisit l’Aéroparc de Fontaine

L’Aéroparc de Fontaine va accueillir une nouvelle entreprise : la société Primaver, spécialisée dans le transport de fruits et de légumes. À la clé : la création de 80 emplois dans un premier temps et, à terme, de 200 emplois.

Publié le

Damien Meslot, maire de Belfort et président du Grand Belfort, a annoncé l’implantation d’une nouvelle entreprise sur l’Aéroparc de Fontaine : il s’agit de la société Primaver, spécialiste du transport des fruits et légumes.

 « Il manquait à l’entreprise une implantation dans l’est du pays pour desservir le quart nord-est de la France, l’Allemagne et l’Europe de l’Est, explique Damien Meslot. Nous étions en discussion depuis de nombreux mois et les négociations ont débouché sur l’achat par Primaver de deux terrains, l’un de 7,8 hectares, l’autre de 2,6 hectares, soit 104 000 m2 au total ». 

Deux terrains achetés 

Sur le premier, la société installera dans un premier temps, pour répondre à un besoin urgent, un bâtiment de 8 000 m2 et 1 000 m2 de bureaux, dont la mise en service est prévue fin 2022-début 2023. 

Il sera ensuite agrandi pour atteindre 18 000 m2 au total, dont 2 000 m2 de bureaux. Il s’agira d’un entrepôt de cross-docking, c’est-à-dire qu’il permettra de répartir les produits en provenance des fournisseurs vers différents points de livraison (magasins, autres entrepôts…).

Un service de restauration pour tous les salariés de l’Aéroparc

Le deuxième terrain accueillera un bâtiment de 2 500 m2 comprenant un service d’hôtellerie, de restauration et une supérette. Le service d’hôtellerie sera réservé aux chauffeurs de Primaver, mais la restauration et la supérette pourront être ouverts aux entreprise de l’Aéroparc. « C’était une demande forte des salariés de pouvoir disposer d’une restauration. Nous allons leur permettre d’en bénéficier », indique Damien Meslot. 

Un investissement de 25 millions d’euros 

Cette implantation représente pour l’entreprise un investissement de 25 millions d’euros. 

Pour préserver la quiétude des communes environnantes, « le Grand Belfort travaille avec le conseil départemental du Territoire de Belfort pour aménager des voies de contournement. Les études sont d’ailleurs lancées, précise Damien Meslot. Nous sommes également en discussion avec la société APRR (Autoroutes Paris Rhin-Rhône) pour faire baisser le péage des camions se rendant à l’Aéroparc ».

Une stratégie de diversification confortée

« C’est une belle implantation, se félicite le président du Grand Belfort. Nous nous demandions en 2014 comment nous allions pouvoir remplir cette zone d’activité, car rien n’avait bougé pendant des années. Aujourd’hui, avec Primaver, l’Aéroparc est complet. Nous avons choisi quatre terrains sur le territoire du Grand Belfort pour étudier la création d’une ou de deux nouvelles zones d’activités, car toutes nos structures se remplissent. Cela montre la réussite de notre stratégie de diversification de notre activité économique autour de l’hydrogène et des plateformes logistiques ».

Qui est Primaver ?

  • Société née en 2017 de la fusion entre le groupe espagnol Primafrio, n°2 du transport frigorifique en Europe, et du réseau français Primever, spécialiste du transport de fruits et légumes 
  • Une trentaine de plateformes en France
  • près de 3 000 camions frigorifiques