Grand Belfort

Projet Éco-Campus : le campus du futur s’installe au Techn’Hom

Avec Éco-Campus, c’est l’université du futur qui s’implante à Belfort : une université qui se projette vers l’avenir avec le développement de nouvelles formations, notamment en lien avec la filière hydrogène.

Publié le

Éco-Campus projette de réorganiser les sites d’enseignement supérieur et de recherche en trois lieux, à la place de cinq actuellement. Objectif de ce projet : donner à chaque site une spécificité. Le Techn'hom par exemple, deviendra ainsi l’une des places fortes de l’enseignement technique et technologique en France dédiée à l’hydrogène et à l'énergie en général.

 

RÉDUIRE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Les travaux réalisés permettront de réhabiliter les bâtiments A, C et F qui sont principalement dédiés à l'enseignement et à la vie du campus. Un nouveau bâtiment dit " Énergie " remplacera la halle actuelle. Enfin, une nouvelle chaufferie sera construite pour une mise en service à la rentrée 2023. L’objectif : doter le campus d’un équipement neuf intégrant les dimensions écologiques et pédagogiques.

 

DE MEILLEURES CONDITIONS D’ÉTUDE

« Le projet Éco-Campus est fondamental pour le développement de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le Territoire de Belfort. Il offrira aux étudiants les meilleures conditions d’études possibles. Il améliorera également les conditions de travail des enseignants, chercheurs, personnels administratifs et techniques, précise Éric Koeberlé, vice-président chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche. Enfin, les investissements importants qui seront réalisés pour ce projet bénéficieront à l’économie et à l’emploi local ».

Éco-Campus, c'est un budget total de 35 millions d'euros investis par l’État, la Région Bourgogne-Franche-Comté, le Département, les universités et le Grand Belfort dont la contribution s'élève à 5,4 millions d'euros

 

Crédit photos : @COSA pour le bâtiment Énergie