Santé

La clinique de la Miotte reste à Belfort

Damien Meslot l’a annoncé lors d’une conférence de presse ce mardi 11 janvier : la clinique de la Miotte, qui devait déménager à la Jonxion, reste à Belfort. Le fruit de discussions avec le nouveau propriétaire, le groupe Vivalto.

Publié le

En 2016, le groupe Dracy Santé a acheté à la Sodeb des terrains proches de la gare TGV pour y construire un centre de chirurgie destiné à remplacer la clinique de la Miotte.

En 2021, Dracy a été racheté par le groupe Vivalto, 3e groupe de cliniques et hôpitaux privés en France. « Nous avons fait part aux dirigeants du groupe de notre désir de garder la clinique de la Miotte à Belfort et nous avons obtenu une réévaluation du projet », explique Damien Meslot, maire de Belfort et président du Grand Belfort.

8 millions d’euros pour la santé à Belfort

« Au lieu de construire un nouvel équipement à la Jonxion, le groupe Vivalto va réinvestir dans la clinique de la Miotte, avec un projet de 8 millions d’euros. Cela va permettre de maintenir à Belfort une activité chirurgicale, de créer une unité de soins non programmés et un cabinet de médecine de ville avec des spécialités qui manquent à Belfort, souligne Damien Meslot. Ce projet répond aux inquiétudes des habitants et fera de Belfort l’unique ville du Nord-Franche-Comté à conserver une forte offre de santé avec de bons médecins ». 

Ouverture du cabinet médical en septembre 2022

Le projet est décomposé en trois phases mises en œuvre entre 2022 et 2024 : 

  • phase 1, mise aux normes techniques et de sécurité, réorganisation des activités, petits aménagements dans les chambres ; 
  • phase 2, création d’un nouveau plateau technique incluant des blocs opératoires et des soins post-interventions ; 
  • phase 3, rénovation des chambres, embellissement intérieur et extérieur. 

Le cabinet de médecine de ville ouvrira dès septembre 2022. Il comprendra à terme 8 médecins, dans les spécialités suivantes : gynécologie, rhumatologie, dermatologie, neurologie, pneumologie, cardiologie et médecine générale. Les activités de radiologie seront maintenues. 

Une forte valeur ajoutée

« Ce projet permet de trouver un équilibre dans l’offre de soins, avec des structures -l’hôpital, la clinique, la nouvelle maison médicale du Techn’hom…- qui se complètent. L’hôpital ne peut pas tout absorber », souligne Florian Bouquet, président du conseil départemental et directeur général de la Sodeb. 

Quant aux terrains achetés pour 1 € symbolique par Dracy Santé, le groupe Vivalto va verser au Grand Belfort une somme de 780 000 €, une indemnité prévue lors du contrat de vente si le projet de centre chirurgical ne se faisait pas. 

Qui est le groupe Vivalto Santé ?

3e groupe français de cliniques et hôpitaux privés : 

  • 50 établissements
  • 2 800 praticiens
  • 10 400 salariés
  • 7 200 lits et places

Implantations en Franche-Comté, Bretagne, Normandie, Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire, Hauts-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur.