Cimetières

Zéro phyto dans les cimetières

La Ville de Belfort entretient désormais les cimetières sans aucun engrais ou désherbant chimique. C'est l'aboutissement d'une démarche entamée depuis plusieurs années déjà pour protéger la santé des jardiniers, des Belfortains et l'environnement.

Publié le

La Ville de Belfort a opté pour trois méthodes : le désherbage thermique, l'arrachage à la main et la végétalisation, avec la plantation de gazon, de plantes vivaces ou d'arbres pour un entretien plus aisé.

Ces techniques sont plus respectueuses de la nature mais aussi plus gourmandes en temps. Deux postes de jardiniers seront créés pour l'entretien des cimetières au naturel. Et il va falloir s'habituer à voir par-ci par-là des herbes adventices. C'est la garantie d'un espace sans substance chimique risquant de se retrouver dans la chaîne alimentaire. En effet, les pesticides sont l'une des causes principales de la pollution des eaux.

Protéger la santé des jardiniers et des Belfortains

Le zéro phyto était déjà obligatoire depuis 2017 pour les espaces verts. À partir du 1er juillet 2022, les produits phytosanitaires seront interdits également dans les cimetières.

La Ville de Belfort devance cette obligation en renonçant dès à présent à tout désherbant ou engrais chimique. Une démarche qu'elle avait adoptée dès 2012 avec une zone test au cimetière de Brasse.

Depuis, la direction du Cadre de vie a poursuivi son expérimentation, utilisant les produits phytosanitaires avec parcimonie pour protéger la santé des agents et notre environnement.

Info +

Les plantes adventices Il n'y a pas de « mauvaises herbes » au sens botanique, ce sont des adventices, des plantes qui se développent dans un endroit non désiré.