Tribunes politiques

Retrouvez les tribunes politiques de la période de mars-avril 2021.

TOUS ENSEMBLE POUR BELFORT

Le courage d’une vision à long terme

Depuis 2014, la majorité municipale mène une politique qui privilégie une vision à long-terme plutôt qu’une vision à court-terme. C’est un choix politique courageux car les résultats ne sont parfois pas visibles rapidement, mais nous l’assumons car c’est le seul moyen efficace de transformer Belfort en profondeur.

Le travail de fond que nous menons depuis 2014 pour sortir la ville de l’inertie dans laquelle elle avait été plongée a d’ores et déjà commencé à payer. Les Belfortains peuvent constater que c’est à Belfort que vient d’ouvrir la plus grande maison de santé, signe d’une attractivité grandissante. C’est à Belfort que nous sommes en train de réussir le pari de la diversification de l’économie avec la création de plus de 1 000 emplois autour la logistique, signe d’un nouveau dynamisme pour notre territoire. Nous sommes également en bonne voie de faire du Nord Franche-Comté la capitale mondiale de l’hydrogène avec de nouveaux emplois à la clé. C’est à Belfort que nous avons obtenu la 3e place des villes les plus cyclables de France allant de 20 000 à 50 000 habitants. Belfort est ainsi la ville la plus cyclable de Bourgogne Franche-Comté devant Dijon, Besançon, Montbéliard ou Dole, signe d’un réel tournant écologique.

C’est aussi à Belfort que la majorité municipale mène une politique urbaine qui dessine la ville de demain. Plusieurs nouveaux quartiers sont en train de sortir de terre : quartier de l’ancien hôpital avec 375 nouveaux logements, quartier des Résidences avec 69 logements neufs…

Plus de 700 logements ont également déjà été rénovés et d’autres le seront au cours des prochaines années.

Les premiers programmes de construction pour un habitat de qualité et un cadre de vie améliorée seront bientôt achevés et nous permettront, à moyen-terme, d’inverser la tendance du nombre d’habitants à Belfort.

Loin d’être en déclin, comme certains aiment le dire et critiquer Belfort, la Cité du Lion prépare l’avenir. Le programme sur lequel nous avons été élus prévoit de poursuivre dans cet élan et nous l’appliquerons.

L’ensemble des élus de la majorité municipale 

 

 

 

2020 EN COMMUN

De l’ambition pour Belfort !

La tendance semble irréversible : le nombre d’habitants de notre ville chute. Les Belfortain.es sont moins de 47 000. La perte d’emplois, terrible ces dernières années (- 3 242 depuis 2012), l’effondrement de la construction neuve, l’explosion de la vacance (plus de 3 000 logements vides) et la vétusté en sont quelques causes : or la Ville peut agir sur ces questions !

Le plan local d’urbanisme, en cours de validation, doit proposer des solutions. Or non seulement il s’appuie sur des données périmées, mais en plus il propose de poursuivre les politiques menées jusqu’alors – comme de s’adresser principalement aux couches aisées de la population – dont on voit bien l’échec. Cela ne peut fonctionner !

Nous faisons des propositions pour revenir à 50 000 habitant.es, en prenant en compte les questions sociales et écologiques : notamment le lancement d’un grand plan de rénovation thermique de l’habitat, le développement de l’agriculture urbaine (qui sont créateurs d’emplois), le développement des mobilités douces et la préservation de la ressource en eau, enjeu essentiel de notre territoire.

Il faut porter une vision d’avenir pour tous les Belfortain.es.

F. Chauche (LFI), M. Regnaud-Nassar, Z. Rundstadler, R. Schmitt (EELV)
elus@encommunpourbelfort.fr

 

 

 

BELFORT EN GRAND

Belfort, retour aux années 30

La chute de la démographie à Belfort fait revenir notre ville à sa population de 1935 avec 46 000 habitants. En 6 ans, Belfort a perdu 4 000 habitants. Et pour la première fois, l’agglomération subit elle aussi une diminution de sa démographie. Cette baisse de population procède de l’absence de construction dans l’habitat social et des conséquences sociales du rachat d’Alstom par GE que le maire avait d’ailleurs soutenue de toutes ses forces. Sans oublier un manque de nouvelles filières universitaires, une gentrification hasardeuse du centre‑ville et une politique culturelle en friche.

Pour enrayer le déclin en cours, il est temps d’engager une politique d’investissement structurel dans le développement universitaire, de proposer un plan Marshall pour le commerce de proximité et d’organiser la requalification complète du quartier Jean Jaurès.

Samia Jaber (DVG), Bastien Faudot (GRS) et Jacqueline Guiot (Génération.s)

 

 

 

 

BELFORT AUTREMENT

Stopper le déclin de Belfort

Belfort vient de passer sous la barre des 47 000 habitants, du jamais vu depuis 1954 ! Ce n’est pas la « faute à pas de chance », c’est l’échec d’une politique municipale du logement et de l’attractivité. Il y a une erreur stratégique sur l’offre de logement (il faut plus de programmes locatifs neufs et non pas tout miser sur l’accession à la propriété) et la fiscalité locale (Belfort est devenu un repoussoir à habitants. Il faut baisser les impôts). Il faut ensuite des services aux familles, en maintenant les structures de type crèche, et non pas les fermer ‑ comme le prévoit le maire ‑ sous prétexte qu’il n’y a plus assez d’enfants à Belfort... L’offre stimule la demande, et permet de stopper le déclin démographique de Belfort.

Marie-José Fleury et Christophe Grudler

Informations annexes au site