Tribunes politiques

Retrouvez les tribunes politiques de la période de juillet-août 2022

TOUS ENSEMBLE POUR BELFORT

Les voyants du budget de la Cité du Lion sont au vert !

Adopté lors du conseil municipal du 24 mai dernier, le compte administratif de la Ville de Belfort pour l’année 2021 affiche d’excellents résultats financiers. 

Depuis 2014, notre équipe municipale assure une gestion rigoureuse et responsable des finances de la municipalité. La baisse du taux d’endettement témoigne des efforts engagés puisque la dette de la Ville est passée de 70,8 millions d’euros en 2019 à 64,4 millions d’euros en 2021, soit une baisse de 6,4 millions d’euros en 3 ans. Notre capacité de désendettement est désormais de 3,4 ans contre 8 ans en 2019 ! Cet assainissement des finances de la Ville de Belfort est le résultat des économies que nous avons réalisées sur les dépenses de fonctionnement des services municipaux. 

Culminant à 11 millions d’euros, l’augmentation de l’épargne nette est un autre marqueur de notre gestion budgétaire saine et réaliste. Il s’agit de la meilleure épargne depuis 15 ans ! Cette forte trésorerie permet à la Ville de limiter ses emprunts, ce qui constitue un atout de taille dans un contexte de montée des taux d’intérêts. 

Cette hausse de l’épargne est d’autant plus salutaire qu’elle intervient dans un contexte de baisse importante des dotations de l’État, avec un manque à percevoir de 9 millions d’euros cumulés pour Belfort entre 2013 et 2022. 

Grâce à nos efforts, nous disposons désormais d’une trésorerie suffisante pour poursuivre notre politique d’investissement audacieuse. 

Avec 19 millions d’euros d’investissements pour l’année 2021, nous continuons de transformer la Cité du Lion à travers des projets d’envergure comme la rénovation du square Émile‑Lechten ou le réaménagement et la création de réseaux cyclables le long de l’avenue du Maréchal Juin, du faubourg de France et des boulevards Dunant et Renaud de Bourgogne. Sans oublier le chantier majeur de la rénovation de la place de République qui commencera à la fin de l’été et l’extension à venir de la Donation Maurice‑Jardot !

L’argent de la Ville de Belfort est avant tout celui de ses habitants et le fruit de leur travail. Vous pouvez compter sur notre équipe municipale pour continuer de prendre soin des finances publiques tout en continuant à investir au service du rayonnement de Belfort et de la qualité de vie des Belfortains. 

Sébastien Vivot, 1er Adjoint au maire de Belfort
Finances, prospectives économiques et mécénat

 

 

EN COMMUN POUR BELFORT

En mai, fais ce qu’il te plaît ?

En mai a été battu un nouveau record de chaleur. Le changement climatique n'est pas seulement une donnée scientifique. C’est une réalité. Il a un impact quotidien sur nos vies. 

Pour autant il n'est pas une fatalité si chacun prend sa part. C’est pourquoi Belfort, comme d’autres agglomérations européennes et françaises l’ont fait, doit déclarer l’urgence climatique et s’engager dans une réelle transition écologique. L'augmentation des températures couplée à la pollution de l'air a des effets négatifs tant sur l'économie que sur la santé et l'espérance de vie. 

La ville et l’agglomération doivent créer plus d’espaces arborés qui seront autant d’îlots de fraîcheur pour les habitants, végétaliser les sols dans tous les quartiers, peindre en blanc les zones piétonnes goudronnées, s’engager dans un vaste plan de rénovation thermique et énergétique avec un reste à charge faible pour les plus modestes, donner la priorité à la sobriété énergétique. La situation de nos rivières est fragile et le risque de manquer d’eau est réel. Il faut également anticiper dans ce domaine. Un plan canicule doit être rapidement mis en place par les élus, avec les citoyens.
 

BELFORT EN GRAND

La ville doit soutenir (enfin !) l’intersyndicale de GE dans son combat

L’intersyndicale GE Belfort interpelle les pouvoirs publics depuis des années sur les manœuvres de la multinationale américaine conduisant à une évasion fiscale massive. Ces pratiques ont deux conséquences : la diminution des recettes fiscales et la dégradation artificielle du bilan comptable du site de Belfort.

Depuis le début, la majorité municipale a un temps de retard dans ce dossier : d’abord en soutenant la vente d’Alstom à GE, puis en tergiversant et, enfin, en engageant une étude sur le contournement fiscal en février dernier, à l’heure où les syndicats terminaient la leur et publiaient leurs conclusions !

Alors que l’intersyndicale saisit aujourd’hui le parquet national financier, il est temps que notre collectivité appuie avec modestie et détermination l’action courageuse des représentants des salariés.

Samia Jaber (DVG), Bastien Faudot (GRS) et Jacqueline Guiot (Génération.s)

BELFORT AUTREMENT

Non au racket municipal

Plutôt que s’attaquer aux vrais problèmes, la ville de Belfort verbalise de façon injuste de Belfortains accusés de dépôts d’ordures sauvages. Oui, il faut lutter contre ces dépôts, mais avec intelligence.

Aujourd’hui, il suffit qu’un agent spécialisé de la ville trouve une enveloppe à votre nom pour considérer que le dépôt est le vôtre. Il vous adresse une amende de 300 euros, sans possibilité de se défendre…même si vous avez été piégé ou si le vent a emporté un morceau de papier.

Pour nous, la ville doit faire preuve de souplesse : avertissement préalable, écoute, possibilité de contestation et donc de recours…

Marie-José Fleury et Christophe Grudler

Informations annexes au site