Zéro phyto

La ville de Belfort applique la réglementation et n'utilise plus de produit phytosanitaire sur le domaine publique. Elle limite leurs utilisations à la lutte des adventices dans les cimetières ainsi que sur les terrains de sport. Cette démarche a été engagée dès 2012 avec la mise en place d'une zone test dans différents secteurs de la ville comme Belfort Nord, Forges et Miotte afin de préserver notre santé, nos ressources en eau et la nature.

Un pesticide ou produit phytosanitaire qu'est-ce que c'est ?

Il s’agit d’un produit, élaboré chimiquement, utilisé afin de lutter contre les maladies et les ravageurs des végétaux ou encore ayant la capacité de tuer des organismes vivants considérés indésirables. On répertorie plusieurs familles parmi les pesticides : les herbicides pour éradiquer certaines plantes, les insecticides pour tuer les insectes, les fongicides pour lutter contre certains champignons, etc.

Les risques

Les pesticides sont la première cause de dégradation de l'eau, ils participent à la perte de la biodiversité (diminution de la faune et de la flore) et peuvent affecter directement la santé des agents et des habitants de la ville par l'exposition directe aux produits. 

Les risques pour votre santé :

Une exposition ponctuelle peut entrainer une irritation cutanée, des nausées, des pertes de conscience, etc. Ces symptômes peuvent apparaître rapidement suite à une exposition directe. Dans le cas d'une exposition chroniques la liste des réactions et des pathologies liée à l'utilisation de ses produits chimiques est longue. On retrouve le plus fréquemment des allergies, des cancers, des œdèmes pulmonaires, la leucémie, des problèmes de reproduction, la maladie de Parkinson, etc.

Les risques pour l'environnement :

  • Perte de la biodiversité,
  • Dégradation de la qualité du sol,
  • Destruction des micro-organismes présents dans le sol,
  • Contamination des sources d’eau potable (Pollution de l'eau de pluie, eau de surface et eau souterraine),
  • Toxiques pour la faune utile (abeilles, oiseaux, amphibiens,…),
  • Résistance des espèces ciblées aux pesticides, rendant le produit inefficace.

Des solutions alternatives existent

  • Action préventive (paillage, végétalisation, etc.)
  • Le désherbage thermique (flamme directe, etc.)
  • Le désherbage mécanique (balayeuse mécanique)
  • Le désherbage manuel (à la main ou à la binette)
  • La lutte biologique (exemple square de la Roseraie)

Particuliers : Attention à la nouvelle législation "Zéro Phyto" sur les pesticides !

Elle vous concerne également.

Une "mauvaise herbe" est sûrement moins mauvaise qu'un produit chimique.

Informations annexes au site