Une ville pensée pour tous

Huit établissements vont être aménagés en 2021 pour être accessibles à tous les publics. Ces travaux sont une nouvelle étape d’un vaste programme de mise en accessibilité des équipements publics de la Ville de Belfort.

Publié le

« L’accessibilité est un enjeu majeur car elle permet à tous de participer à la vie de la cité : personnes âgées ou à mobilité réduite, personnes en situation de handicap, femmes enceintes, parents avec poussettes ou personnes passant par des empêchements temporaires (entorse, sciatique…) » explique Evelyne Caloprisco-Chagnot, adjointe au maire chargée de la solidarité et de la cohésion sociale.

Ainsi, la Ville de Belfort a prévu, pour cette année, des travaux de mise en accessibilité dans huit établissements : les écoles maternelles Frédéric-Auguste-Bartholdi et Victor-Hugo, les écoles élémentaires Louis-Aragon, Saint-Exupéry et Victor-Hugo, le gymnase Léo-Lagrange, les tennis du complexe sportif des Résidences et l’Hôtel de Ville de Belfort. L’an dernier, sept établissements étaient aménagés.

6,5 millions d'euros sur 9 ans

Pour accélérer la mise en accessibilité des bâtiments et des espaces publics, la Ville de Belfort a adopté en septembre 2015 un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP). Des aménagements seront effectués dans 85 des 103 établissements recevant du public (ERP) de la Ville. Objectif : adapter ces établissements aux cinq types de handicap (moteur, auditif, visuel, mental, psychique). Le programme des travaux, estimé à 6,5 millions d’euros, a été établi sur neuf ans par le CCAS après une concertation avec les associations locales intervenant dans le domaine du handicap pour définir les priorités et mener à bien ces travaux.

Un espace public adapté aux déplacements de tous

La mise en accessibilité et la continuité des cheminements sont prises en compte de façon systématique dans toutes les opérations de rénovation ou de requalification de l’espace public par la Ville de Belfort.

D’une façon générale, les actions menées par la collectivité pour entretenir le patrimoine, sécuriser les usagers vulnérables ou encore encourager la marche à pied et le vélo, sont autant de moyens d’améliorer les déplacements et l’accessibilité des espaces publics. Tous les chantiers menés en ville illustrent cette prise de conscience.