PLH

Le Programme Local de l'Habitat décline la stratégie du Grand Belfort en matière d'habitat/logement, de rénovation urbaine et d'accueil des gens du voyage.

Le PLH entend :

  • favoriser la mixité sociale dans l'ensemble de l'agglomération
  • consolider l'attractivité de l'agglomération
  • soutenir un développement durable de l'agglomération

Pour y parvenir, le Grand Belfort concentre son action autour des cinq axes suivants :
  • la réhabilitation du parc locatif social 
  • la réhabilitation du parc privé ancien 
  • le soutien à l'accession à la propriété 
  • l'attractivité résidentielle de l'agglomération 
  • de l'observation à l'expertise.

Trois outils de mise en œuvre de cette stratégie :
  • Le programme d'actions du PLH hors ANRU. Le Grand Belfort a prévu d'affecter un montant global maximum de 5 450 000 € sur la période 2008-2013 en complément des autres financements. Un nouveau programme d'actions a été adopté pour la période 2012-2013 afin de mettre le PLH en cohérence avec les cinq axes de sa politique de l'habitat et avec les évolutions du contexte économique et réglementaire.
     
  • Le Programme Local de Rénovation Urbaine Belfort - Offemont 2006-2010
    Le coût total du Programme Local de Rénovation Urbaine s'élève à près de 144 millions d'euros, dont 23 % financés par l'ANRU (33 millions d'euros) et 20 % par les collectivités locales.
    Il se décompose comme suit :
    Résidences à Belfort : 75 millions d'euros
    Glacis du Château :     30 millions d'euros
    Arsot à Offemont :      39 millions d'euros
     
  • La délégation de compétences des aides à la pierre 2011-2016
    C'est un outil qui vise à améliorer et développer les différents types d'habitat du parc public et privé à des fins de mixité sociale, d'équilibre du territoire et d'attractivité.

Le Grand Belfort a lancé en 2011 une opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH) qui vise à aider les propriétaires, occupants ou bailleurs, à réaliser des travaux sur les logements anciens afin de :
  • réhabiliter les logements indignes ou dégradés
  • améliorer la performance énergétique des logements
  • adapter les logements au maintien à domicile des occupants
  • remettre sur le marché des logements vacants.

Informations annexes au site